Attention à l'écart !

Attention à l'écart !

Vendredi, Février 2, 2024 Société Arabe

Image de jcstudio sur Freepik

Lors d'une visite à Londres, capitale des capitales et citadelle de la civilisation occidentale, j'ai été frappé par le fait qu'elle soit un symbole de pluralisme et de diversité. En son cœur se trouve le « Speakers' Corner » de Hyde Park, ouvert au débat et à l'échange d'opinions et d'idées depuis 1872, et le long de ses rues et monuments se trouvent des signes de liberté et de tolérance, des islamistes avec de longues barbes et des pantalons courts affichant le Coran. Des gens et des livres de prédication dans la rue sans le moindre harcèlement, et un groupe venu du fin fond de l'Asie qui ne le fait pas. Ses membres vont au-delà des doigts de la main. Il organise une exposition avec une banderole, une liste de victimes et des brochures. identifier le problème d'une minorité presque incalculable, sans le moindre dérangement ni prévention, et bien d'autres choses constantes et répétitives, confirmant qu'il s'agit d'un modèle stable.

Ce qui était encore plus frappant était le bruit émanant du « métro » chaque fois qu'il s'arrêtait à une station, vous alertant doucement et clairement lorsque les portes s'ouvraient pour votre sécurité et vous invitant à faire attention à vos pas, en disant : « Attention à l'écart », et il peut y avoir un écart important entre le véhicule et la plate-forme.

Il était également certainement frappant que les Britanniques aient pu capitaliser sur cette lacune. On pouvait trouver l'expression « Mind the Gap » imprimée sur des T-shirts, des chapeaux et des porte-clés, et en vente. Elle est devenue partie intégrante de la culture britannique au fil du temps. Il faut souligner qu'il a été utilisé dans une variété de contextes et a été investi dans des films et des programmes, la télévision et la musique.

Oh, comme c'est triste de voir ce que les gens ressentent avec tristesse à propos de l'histoire, des histoires vraies et de l'héroïsme qui ne peuvent être commercialisés, et qui restent repliés dans les livres et n'ont aucune importance, même dans les programmes éducatifs ! À une époque où l’industrie adhère aux mythes et aux mensonges qui en font un élément indispensable des cultures du monde.

Ce jour-là, je me trouvais enchanté, devant un grand musée au cœur de Londres, de « Harry Potter », le personnage fictif de la série de livres de la créatrice Joan Rowling. C'est un musée qui regroupe tous les personnages de sorciers, leurs biens, leurs vêtements et leurs aventures. Des milliers de personnes y entrent chaque jour et cela rapporte beaucoup d'argent aussi.

Ce que j'ai vu était sans aucun doute magique, surtout lorsqu'on confronte la réalité avec la réalité. On imagine, à partir de leurs cordes et de leurs bâtons, de leur caractère et de leur organisation, de leur spontanéité, de leur simplicité, de leur humilité et de leur rationalité, qu'ils sont le but ultime de ce qu'existe et le maximum de ce qui est perçu. C'était une sorte de magie des plus dévastatrices pour un Maghrébin du bout du monde, alors de temps en temps, je me prévenais, doucement et clairement : méfiez-vous de l'écart.

Ma prudence ce jour-là ne reposait sur rien d’autre que ce que je considérais comme des manifestations de « bestialité » respectables et appréciables, des sentiers décorés de drapeaux gays, leurs propres quartiers et clubs, et des anomalies de la nature humaine avec l’apparence d’hommes et de femmes « promiscuités ». Je mettais seulement en garde contre cette extrême liberté, dans cette zone géographique spécifique, et puis est arrivé Le scandale, Gaza.

Il convient de noter que le verbe « Mind », qui dans cette phrase est traduit par « méfiez-vous » ou « faites attention », signifie littéralement « donner du sens ».

Le rationalisme constitue l'un des piliers de la modernité occidentale, dont Londres est considérée comme la capitale la plus importante, avec l'humanisme. Ce sont des affirmations générales qui échouent lorsqu'elles sont mises à l'épreuve par l'empirisme de John Locke, le grand philosophe britannique. L'expérience scandaleuse de Gaza a démontré l'existence d'un énorme fossé entre les revendications et la réalité, ce qui permet d'utiliser leur expression : « Attention au fossé » dans un contexte plus métaphorique pour alerter l'Occident lui-même et pointer le scandale de son hypocrisie et la prétention de son autorité rationnelle et humanitaire.

Attention à l'écart

L'éthique ne tolère aucun écart entre la vue et l'effet, et elle ne peut être une éthique que si elle est un acte pur et une nature fixe. L'histoire de l'humanité a été témoin de plusieurs exemples immortels de ceux qui ont réussi cette épreuve avec mérite, menés par les prophètes, y compris des sages et des dirigeants, et a réussi le test de l'aide aux personnes en détresse et du partage avec les nécessiteux. Dans la mémoire romaine de l’Occident réside l’histoire de Spartacus, devenu symbole de la rébellion des esclaves à Rome.

Il est mentionné dans les récits de la Grande Guerre des Esclaves (73-71 av. J.-C.), tandis que dans le patrimoine anglais, il s'agit de l'histoire de « Robin des Bois », le héros populaire luttant pour la justice. Il vit avec sa bande dans la forêt de Sherwood et vole des riches pour aider les pauvres. Dans l'histoire arabe préislamique, il existe des exemples de vagabonds tels qu'Urwa ibn al-Ward, qui se faisait appeler Urwa al-Sa'aliq, pour sa protection des pauvres et des nécessiteux et sa prise par la main des faibles et des démunis. Il rassemblait les pauvres dans une grange et leur donnait ce qu'il prenait comme butin. Il a dit :

N'est-il pas formidable que vous soyez bien informés... et que nous n'ayons pas à nous fier aux droits ?

La tragédie a fait mal, Orwa, et les habitants de Gaza n'ont pas de choix, des maisons ont été démolies, les récoltes ont été perdues, il n'y a pas d'hôpitaux, pas d'écoles, pas de pierres, pas d'arbres, personne et personne pour répondre qui prétende humanité et rationalité. Ils n'ont pas prévenu de l'écart, Oh Orwa et Robin des Bois.

Attention à l'écart

La morale ne peut tolérer aucun écart entre l'injustice et la situation. En l'an 591 après JC, un homme est venu à La Mecque avec des marchandises, et l'un des nobles Arabes, Al-Aas bin Wael, les lui a achetés, mais il lui a nié son droit, alors l'homme s'est tourné vers les dirigeants des Quraysh pour obtenir de l'aide, mais ils ne l'ont pas aidé en raison de la position d'Al-Aas parmi eux. Tout ce qu'il avait à faire était de monter jusqu'au mont Abu Qubays, en élevant la voix avec des poèmes exprimant son grief. Al-Zubair bin Abdul Muttalib a déclaré : « Il n'y a pas d'échappatoire à cela », jusqu'à ce qu'ils se rassemblent dans la maison d'Abdullah bin Jad'an Al-Taymi : Banu Hashim, Banu Al-Muttalib et Asad. Bin Abdul-Uzza, Zahra bin Kilab et Taim bin Murrah, et ils se sont contractés et se sont alliés pour être d'une seule main avec l'opprimé contre l'oppresseur, jusqu'à ce que ses droits lui soient restitués. Ensuite, ils sont allés à Al-Aas bin Wael et ont arraché les marchandises d'Al-Zubaidi à lui, alors ils le lui ont donné, et ils ont conclu une alliance appelée le Pacte de Fudul. Le Messager de Dieu, que les prières et la paix de Dieu soient sur lui, y assista lorsqu'il était jeune homme et y dit : « J'ai été témoin d'une alliance avec mes oncles dans la maison d'Abdullah bin Jad'an, pour laquelle j'ai J’adorerais avoir des chameaux rouges, et si j’étais appelé à le faire en Islam, je répondrais. »

Halaf al-Fudul n'était pas un slogan noble flottant dans l'espace des revendications, et c'est un terrible défaut dans la compréhension de l'Islam que les Maqasidiens abordent le concept vide de tout contenu et le considèrent comme un extraterrestre rêveur, ou un sermon infaillible sans fondement de démarche et d'efficacité. C’était une position contre l’injustice, et les sages ont décidé qu’il n’y avait pas d’autre alternative que l’hypocrisie et les procès.

Dans la mesure où Gaza a révélé la taille et la force de la communauté humaine, et la présence de millions de personnes qui suivent le reste de leur slogan : cela n’a rien à voir avec cela, cela a révélé le fossé, mais plutôt la honte de l’humanité, et cela a montré que les peuples du monde sont kidnappés par une poignée de sionistes de pensée et de passion, occupant les bastions de la gouvernance, de l’économie et des médias.

Désormais, la magie d'Harry Potter n'a plus d'efficacité, ni la magie de Rumbo, l'Américain supérieur qui conquiert les arriérés et les accable, ni le mensonge de Tom Cruise le Dernier Samouraï. La magie ne trompe plus que le magicien. Il semble que Hyde Park, depuis qu'il a été fondé par Henri VIII en 1536 dans le but de chasser, soit toujours un parc de chasse, et le « Speakers' Corner » n'est qu'un des pièges, pour « l'industrie » et la revendication. de pluralisme et d'ouverture, comme le sont les détenteurs de clés.

Cette position dans la description de l'Occident est tout à fait justifiée au vu de ses positions actuelles concernant la catastrophe humanitaire à Gaza. Le Britannique John Locke nous a appris à ne juger que sur la base de l'expérience et à construire des connaissances seulement après. Les hommes politiques, les institutions et certains de ses penseurs et personnalités médiatiques ne font que confirmer que l’Occident est un hypocrite, un chasseur avare. À l’exception des millions de peuples vivants qui ont exprimé une grande sensibilité humaine et transmis au monde la puissance et l’efficacité de leur puissant message : « Méfiez-vous de l'écart. »

Article d'originehttps://www.aljazeera.net/blogs/2024/1/4/احذر-الفجوة

Pas de commentaire encore
„Merci pour les nouveaux articles.”
⭐⭐⭐⭐
Franc
„Au plaisir de lire vos articles.”
⭐⭐⭐⭐⭐
Elodie
„Depuis que je suis votre Blog, je suis informé de l'actualité, Merci.”
⭐⭐⭐⭐⭐
Ismail
Recherche